Nouvelles

74e Biennale d'art contemporain


La 74e Biennale d'art contemporain de la Société des amis du Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds aura lieu au Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds du 16 mai au 29 août 2021.

Organisée depuis plus de 150 ans par la Société des amis du Musée, la Biennale offre un panorama unique de la création artistique neuchâteloise : ouverte à tous les artistes ayant un lien avec le canton, elle leur permet de présenter aussi bien un premier travail prometteur que les dernières évolutions d’une œuvre au long cours.

Les principales dates:

Ouverture: samedi 15 mai 2021 de 14h à 20h

Remise des prix : jeudi 19 août 2021 à 18h30

www.mbac.ch
Soutenu par : la Loterie romande / Fondation culturelle BCN / Fondation du Casino de Neuchâtel / Fondation Huguenin Dumittan / Implenia



Fermeture temporaire


Afin d'endiguer la propagation de Covid-19 et conformément aux mesures prises par les Autorités, le Musée des beaux-arts sera fermé jusqu'à fin février 2021.

La bonne nouvelle est que les expositions "Camille Graeser. Devenir concret" et "Jeanne-Odette. Points de repère" seront prolongées jusqu'au 18 avril 2021!

En attendant de vous retrouver très prochainement, prenez soin de vous !


Graeser.jpg

Exposition temporaire

Graeser.jpg

Camille Graeser. Devenir concret

Du 18 octobre 2020 au 17 janvier 2021.

Comment un designer de mobilier devient l’un des principaux représentants des Concrets zurichois ? En 1917, Camille Graeser ouvre à Stuttgart un bureau d’architecture, de graphisme publicitaire et de design. Il s’investit durant plu­sieurs années dans la création de meubles et d’agencements d’intérieurs au sein du groupe Deutscher Werkbund. Lorsqu’il quitte l’Allemagne pour Zurich en 1933, il se tourne vers la peinture, le dessin, la sculpture et les reliefs. Les recherches menées par Graeser lors de son travail de créa­tion de mobilier se transforment alors progressivement en questions sur la peinture.

L’exposition retrace ainsi les étapes du développement pictu­ral qui l’amène à « devenir un artiste concret ». Camille Graeser commence par étudier la théorie des couleurs et de la compo­sition avant de développer progressivement son propre lan­gage formel au sein du groupe Allianz, qu’il rejoint en 1937. Cette association d’artistes modernes suisses développe les théories de l’art concret. Ils distinguent ce dernier de l’art abstrait en déclarant « rien n’est plus concret, plus réel qu’une ligne, qu’une couleur, qu’une surface ». La peinture de Graeser s’émancipe petit à petit de la réalité extérieure pour s’appuyer davantage sur des opérations mathématiques qui intègrent des figures géométriques. En 1950, il compte ainsi parmi les principaux représentants du cercle des « Concrets zurichois », avec Max Bill, Richard Paul Lohse et Verena Loewensberg.

Camille Graeser est né en 1892 à Carouge (GE) et mort en 1980 à Wald (ZH).

Commissariat

David Lemaire, Vera Hausdorff

L'exposition est réalisée en collaboration avec la Fondation Camille Graeser, Zurich. Elle est accompagnée du catalogue Camille Graeser. Devenir un artiste concret, publié par la Fondation Camille Graeser, sous la direction de Vera Hausdorff, Roman Kurzmeyer et David Lemaire.

www.mbac.ch



Jeanne-Odette-web.jpg

Exposition temporaire

Jeanne-Odette-web.jpg

Jeanne-Odette. Points de repère.

Du 18 octobre 2020 au 17 janvier 2021.

Le Musée présente à l'étage la première rétrospective consacrée à l'artiste neuchâteloise Jeanne-Odette. Principalement connue pour son travail de licière, l'exposition "Points de repère" met en lumière différentes facettes de son art, en présentant des œuvres soigneusement sélectionnées en collaboration avec l'artiste afin de rendre hommage à sa longue carrière artistique.

Jeanne-Odette découvre l'art textile en 1953, lors d'un séjour chez Elsi Giauque, pionnière en la matière en Suisse et elle-même élève de Sophie Tauber-Arp. Fascinée par la métamorphose de la matière et du textile, elle s'adonne à différentes techniques de tissage jusqu'à développer sa propre méthode, les interférences. Les tapisseries chaotiques et fragmentées réalisées en haute-lice dans les années 1970, laissent progressivement place dans les années 1980 à des œuvres aux formes épurées qui jouent en transparences avec les différents plans qui les composent. Répondant à des commandes pour des bâtiments privés ou publics, l'artiste travaille parfois durant plusieurs mois pour réaliser des tapisseries monumentales à partir de cartons et de maquettes. Conçues avec plus de liberté et de spontanéité, les œuvres sur papier viennent compléter le corpus présenté en donnant à voir un aspect moins connu mais tout aussi remarquable de son travail.

Jeanne-Odette Evard, née Vaucher en 1930 à Bienne, vit actuellement à Cerneux-Péquignot, dans le canton de Neuchâtel.

Commissariat

David Lemaire

www.mbac.ch



logo2.gif

Facebook

logo2.gif

La SaMba est sur Facebook ! Suivez les activités de la Société dès à présent:

https://www.facebook.com/samba.cdf/

Retrouver toutes les informations sur les visites commentées, ateliers et événements du Musée des beaux-arts sur l'Agenda du Musée.



Gravure inédite de Paul Noble

La gravure inédite de Paul Noble réalisée en exclusivité pour les membres de notre société d’amis a été présentée le 3 février 2019 lors d'une rencontre avec l'artiste au Musée.

Pour plus d'informations, merci de nous contacter par courriel à l'adresse contact@samba-cdf.ch ou par le formulaire en ligne.

Devenir membre

 

La SaMba est à l'origine du Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds. Elle a accompagné son dévelop-pement, ses métamor-phoses, et poursuit avec lui une collaboration active.

Elle contribue à l'enrichis-sement de ses collections, à son animation, à son rayon-nement. Les Biennales font connaître les artistes de la région, offrent un tremplin aux jeunes talents.

Vivante et dynamique, elle rassemble autour de projets et d'événements tous ceux qui partagent un même intérêt pour la vie artistique.