home_no_batirama.png

Neue Sachlichkeit - Nouvelle Objectivité en Suisse

Mouvement artistique d’abord apparu en Allemagne à l’issue de la Première guerre mondiale, voici tout juste un siècle, la Nouvelle Objectivité se regarde aujourd’hui comme un moment très singulier de la succession des avant-gardes européennes. Alors qu’on assiste en France à un « retour à l’ordre » après les explorations cubistes, en Allemagne, c’est le lyrisme expressionniste qui se trouve remplacé par une appréciation froide et politique du réel. À la frontière des langues, les artistes suisses synthétisent ces diverses évolutions picturales et chargent leurs travaux tantôt d’une portée sociale, tantôt d’une dimension onirique.

MBA_NObjectivite_F4_web_s.jpg

L’exposition rassemble une centaine d’œuvres de plus de dix artistes, tels que Niklaus Stoecklin, Adolf Dietrich, Wilhelm Schmid, Johann Robert Schürch et Eduard Gubler. Elle s’intéresse également aux artistes romands qui ont incarné cette nouvelle esthétique, les frères Barraud, Théophile Robert ou encore Charles Humbert. Des toiles en mains privées rarement visibles et des chefs-d'œuvre des principales collections publiques de Suisse permettent ainsi de faire redécouvrir à un large public ce chapitre important de la peinture suisse et d’en mesurer la pertinence actuelle.

Batirama. Serge Fruehauf. Enquête photographique Neuchâteloise 2017

MBA_Batirama.jpg Consciente du rôle important qu’elle a à jouer dans la documentation de la vie quotidienne, sociale et culturelle des Neuchâtelois, la Bibliothèque de la Ville de La Chaux-de-Fonds a créé son tout premier fonds d’archives photographiques il y a vingt-cinq ans.

C’est ainsi qu’elle a donné l’impulsion et l’énergie nécessaires à la création, en 2013, de l’Enquête photographique neuchâteloise. Tous les deux ans, ce projet offre donc la possibilité à un photographe suisse, sélectionné par un jury, d’arpenter, de découvrir et de documenter toute la diversité de la vie au sein du canton. Lauréat de l’édition 2017, le photographe genevois Serge Fruehauf a focalisé son attention sur le bâti neuchâtelois. Il a ainsi constitué un véritable panorama photographique rendant compte des multiples facettes du canton et offrant un nouveau fonds d’archives de plus de deux-cents tirages aux collections de la Bibliothèque de la Ville.

Le Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds s’est associé à ce projet sous la forme d’une exposition présentant le travail de Serge Fruehauf. Véritable base de données visuelle, « BATIRAMA » aborde la question de la construction architecturale en passant par les centres urbains, les villages ou la campagne, tout en révélant des prises de vues surprenantes, parfois amusantes, mais toujours d’une force esthétique et géométrique proche du minimalisme.

L’artiste trace ainsi les contours d’une nouvelle topographie architecturale, permettant à chacun de redécouvrir le paysage neuchâtelois.

Expositions temporaires du 11 mars au 27 mai 2018


Le site internet du musée