Houdini_web.jpg

Denis Savary. Houdini

Du 10 mars 2019 au 2 juin 2019.

Le travail de Denis Savary prend source dans deux activités matricielles, le dessin et la vidéo, deux pratiques nomades dont les résultats pourraient tenir dans deux boîtes à chaussures. L'exposition part de l'idée d'agrandir ces « boîtes » à la taille des deux grandes salles du rez-de-chaussée. Ces deux salles opposées fonctionnent comme deux hémisphères, chaud et froid, rural et stellaire, domestique et sauvage.

Dans l'une, huit canaux vidéo projettent un ensemble de films dans lesquels l'artiste enregistre sans mise en scène son environnement. Le visiteur se trouve pris dans un panorama cacophonique des incongruités modestes où des boules de verre bousillé, Feux d'artifice figés, ponctuent l'espace comme des balises oraculaires. Dans l'autre, l'ensemble des dessins de Savary est déployé en papier-peint. Ces dessins minuscules imprimés en cyan confèrent à la salle une tonalité polaire. Ils forment un paysage narratif à l'arrière-plan de la rencontre surréalisante entre Mahaha dansant et Mae fraîchement atterrie.

L'effet magique de plonger dans une boîte à images hors de proportions fournit une clé du titre de l'exposition. Houdini, champion de l'échappement, se joue des échelles et des espaces. Les salles oscillent entre l'évocation d'un dehors et d'un dedans, les lumières de la ville et les flammes du crématoire, un plateau de jeu géant et des chiens endormis au mur. Comme dans un jeu de tarot rebattu, les destins des œuvres de Savary se croisent, édifient un château de cartes où les postures sont renversées pour générer une narration incertaine, un trouble sur l'état des lieux.

Denis Savary est né à Granges-Marnand (VD) en 1981. Il vit et travaille à Londres et Genève.

Commissariat

David Lemaire

www.mbac.ch